l’affaire des diamants de Bokassa.

Octobre 1979 le journal français « Canard enchaîné » dévoile l’affaire des diamants, un mois après le renversement du Président Centrafricain, Jean-Bedel Bokassa.

Une plaquette de bijoux d’une valeur estimée à un million de francs français avait été offerte par l’empereur de Centrafrique à Valéry Giscard d’Estaing en 1973 alors qu’il était ministre des Finances. Au moment de cette révélation, Valéry Giscard d’Estaing est déjà Président de la République française. Il s’en était défendu en déclarant « …Bokassa m’a remis des cadeaux, comme il le faisait à tous ses visiteurs… Je n’y ai pas attaché d’importance. Cela n’a d’ailleurs pas pesé dans mes décisions. D’ailleurs, on l’a bien vu, puisque j’ai fait tomber Bokassa ».

Valéry Giscard d’Estaing peinera à trouver des explications pour justifier ce somptueux cadeau. L’affaire des diamants écornera son image et contribuera d’ailleurs à son échec aux élections de 1981 face à François Mitterrand.

(Visited 34 times, 1 visits today)

Articles Similaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *