LÉON DE SAINT MOULIN nous a quittés…

 

Léon de Saint Moulin… Icône de la congrégation des Jésuites en RD Congo, le belge Léon de Saint Moulin s’est éteint ce jeudi [24 octobre 2019], dans la matinée, à Kinshasa. Il était âgé de 87 ans.

Ancien vice-recteur de l’Université nationale du Zaïre (UNaZa) chargé du campus de Kinshasa, directeur du centre d’études pour l’Action sociale (CEPAS) et Recteur du collège Jésuite Alfajiri de Bukavu, Léon de Saint Moulin arrive en RD Congo en 1959 pour une étude commanditée cette année-là par le Ministère des Colonies sur la ville de Léopoldville (Kinshasa).

En 1967, la RD Congo fait encore appel à lui pour conduire une étude socio-démographique de la ville de Kinshasa, avant que l’institut géographique du Congo ne lui confie, en 1969, la réalisation de la mise à jour du plan de la ville de Kinshasa. Il ne quittera plus jamais la RD Congo qu’il adoptera, d’ailleurs, comme sa deuxième patrie.

La même année, il sera engagé, en RD Congo, comme chargé de recherches du FNRS (Fonds National pour la Recherche Scientifique), avec un mandat d’étude sur l’évolution des villes, avant de se lancer dans l’enseignement universitaire.

De 1970 jusqu’au milieu des années 1980, Léon de Saint Moulin assume des cours et des fonctions de responsabilité à l’Université nationale du Zaïre (UNaZa), dont 8 ans à Lubumbashi. Il a eu notamment à diriger des travaux d’étudiants à la Faculté des lettres et en sciences sociales, sur l’histoire de la population et de l’organisation administrative, principalement. Mais c’est surtout depuis son entrée en service aux Facultés catholiques de Kinshasa en 1985 qu’il développera des cours et séminaires d’analyse sociale dans le cadre desquels il a organisé une trentaine d’enquêtes urbaines, parfois socio-démographiques, mais le plus souvent d’opinion.

Sa plus grande réalisation arrive en 2005, lorsqu’il sort un Atlas de l’organisation administrative de la République Démocratique du Congo, qui donne pour chaque territoire de la RD Congo (il y en a 145), sa subdivision en collectivités (il y en a 737) et en groupements (il y en a 5.397). Ce travail est l’aboutissement de nombreuses recherches de bibliothèque, mais aussi d’archives et de terrain.

Léon de Saint Moulin était Docteur en Histoire, Licencié en Philosophie et en Théologie. Esprit éclectique, Léon de Saint-Moulin laisse plusieurs publications. Enfin, notons que les cartes produites dans le cadre de ses recherches font référence en RD Congo, au point d’avoir été utilisées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) lors de récentes élections qui se sont déroulées en RD Congo.

 

(Visited 11 times, 1 visits today)

Articles Similaires

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *